Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Accessibilité numérique

L’utilisation des outils numériques est aujourd’hui incontournable. Quelque soit vos difficultés visuelles, des solutions existent pour les rendre plus accessibles.

Les appareils numériques (smartphone, tablette, ordinateur…) peuvent être configurés en “inverse vidéo” ou “inversion des couleurs”. Cette fonction permet d’augmenter le contraste en faisant apparaître le texte en blanc et le fond en noir ; ce qui apporte un vrai confort, et, réduit l’éblouissement et la fatigue des yeux. Elle est particulièrement adaptée aux séquelles oculaires des syndromes de Lyell/SJS.

De nombreuses autres fonctionnalités sont possibles pour améliorer l‘accessibilité aux personnes déficientes visuelles : 

  • clavier en caractères agrandis avec inverse vidéo (adaptable sur tout clavier avec des autocollants) ;
  • jouer sur le paramétrage pour augmenter la taille des caractères, de la souris (forme et couleur), adapter le contraste, la luminosité… Ces dernières fonctions sont, de plus, réglables sur l’écran ;
  • dictée vocale et assistant vocal ;

Les raccourcis clavier permettent aussi de gagner en efficacité. A chacun de trouver les raccourcis qui lui conviennent. Quelques exemples sur Windows 10 :

  • Ctrl + molette de la souris pour faire varier la taille du texte ;
  • Ctrl + Windows + C pour passer du mode inverse vidéo au mode normal et inversement ;
  • Ctrl + Z pour annuler la dernière opération réalisée ;
  • Alt + F4 pour fermer les fenêtres et même l’ordinateur ;
  • Windows + (touche) + pour activer la loupe ;
  • Windows + Ech pour désactiver la loupe ;
  • Windows + (touche) + pour activer la loupe puis CTRL+Alt+Ent pour déclencher la lecture à partir du curseur ;

Pour les choses plus spécifiques, des organismes spécialisés (CECIAA, LISSAC…) pourront vous conseiller au mieux en fonction de vos besoins et proposer : logiciels adaptés, vidéo loupe… Une caméra IriS (IriScan Desk) peut être une alternative à la vidéo loupe. Moins chère, elle permet, de plus, de scanner en instantané les documents. Certains équipements peuvent être pris en charge tout ou partie par la MDPH. Faites-vous aider, si nécessaire, d’une assistante sociale pour cette démarche.

Enfin les centres basse vision et certaines associations peuvent assurer des formations d’informatique adaptée à la déficience visuelle (cours particulier, webinaire…). Si vous habitez la région clermontoise, les blogueuses vous recommandent l’association GAIPAR

Retour à la table des matières